Carmen

dim. 15 mai

|

Courbevoie

Carmen

Carmen de Bizet avec le Labopéra des hauts de seine. Rôle : Micaëla

Les inscriptions sont closes
Voir autres événements

Heure et lieu

15 mai, 20:30 – 23:30

Courbevoie, 7 Bd Aristide Briand, 92400 Courbevoie, France

À propos de l'événement

https://labopera-hautsdeseine.com/carmen/

Œuvre : Carmen, Opéra Comique en quatre acte, d’après la nouvelle Carmen de Prosper Mérimée

Compositeur : Georges Bizet

Librettistes : Henri Meilhac et Ludovic Halévy.

Date et lieu des représentations : 13,14 et 15 mai 2022 – Centre Evénementiel de Courbevoie

Direction artistique et direction d’orchestre : Laurent Brack

Mise en scène : Ned Grujic

Tout a été dit, écrit, théorisé sur « Carmen ». Ce chef-d’œuvre est sans aucun doute le plus populaire des opéras. Ses « tubes » font encore aujourd’hui partie de l’inconscient collectif et la figure même de Carmen enflamme toujours autant les imaginations.

Il est difficile aujourd’hui de sortir de l’imagerie populaire d’une Carmen bohémienne aux grands cheveux longs lisant la bonne aventure. Mais ce personnage qui traverse les siècles depuis sa création représente et raconte bien plus que l’image d’Epinal qu’elle véhicule.

Notre Carmen sera traitée comme une figure féminine et féministe qui se bat pour sa liberté et plus encore : pour LA liberté.

Insoumise, indépendante et fascinante de par ses choix et ses combats, Carmen nous apparaîtra comme une véritable guérillera. Et c’est sous cet éclairage ô combien présent dans l’oeuvre de Bizet, mais moins exploité d’habitude à la scène, que nous donnerons notre vision de cet opéra.

Notre version transpose l’action au sein d’une dictature militaire en Espagne qui pourrait rappeler le franquisme, notre Carmen et ses compagnons des montagnes deviennent des résistants, des guerilleros qui cherchent à renverser l’ordre établi.

Carmen, dans cette quête, va essayer de détourner Don José de cette dictature qu’il sert pour l’emmener rejoindre les résistants dans les montagnes. L’amour y rejoint la politique et devient un combat hélas perdu d’avance pour Carmen. Le corps à corps charnel devient un corps à corps politique, où l’idéalisme de Carmen se brisera au dévouement de Don José à l’armée et au pouvoir qu’il sert. Elle veut en faire un héros, il ne se révèlera à ses yeux qu’un amoureux transi incapable d’être à la hauteur de l’idéal de Carmen. Cette déconvenue la mènera à sa propre mort.

Dans un décor de palissades qui figureront à la fois les murs de la caserne, le campement dans la montagne et enfin une arène, la danse et les combats occuperont une part importante dans la mise en scène et évoqueront l’aspect épique de cette fresque d’où émane le drame intime, marque des plus grandes histoires !

Partager cet événement